Le Courrier des Balkans

Gaz de schiste en Roumanie : « c’est un mode de vie que l’on veut détruire ! »

| |

Des centaines de Roumains ont manifesté jeudi dans une vingtaine de villes du pays, à l’occasion de la « Journée nationale de lutte contre l’exploitation des gaz de schiste ». A Bârlad, foyer de la contestation nationale, c’est dans l’église Saint-Ilie, que les citoyens se sont retrouvés, faute d’autorisation de manifester dans la ville. Reportage.

Par Julia Beurq D’autres manifestants se sont massés devant l’église, avec pancartes et bannières. Gabriela Lungu, une femme brune aux yeux bleus, qui arbore un costume traditionnel moldave, porte l’une de ces pancartes. Habitant à Coroieşti, un village situé à 20 kilomètres de Bârlad, cette assistante sociale d’une quarantaine d’année est de toutes les manifestations depuis un an. Comme beaucoup, Gabriela a peur pour la qualité de l’eau de son village, mais ce qu’elle défend, c’est aussi un certain mode de vie. « La grande majorité de la commune que je défends, vit de l’agriculture de subsistance, les gens élèvent des animaux, cultivent la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous