IWPR

Dernier tour de piste avant l’arrestation de Mladic ?

| |

Le Tribunal de La Haye vient de lancer quatre nouvelles accusations, alors la pression monte autour de la capture du suspect n°1 pour crimes de guerre. Les autorités serbes ont lancé une nouvelle opération contre Ratko Mladic, deux jours après avoir reçu du TPI ces nouvelles accusations explosives.

Par Gordana Igric La pression internationale se fait plus pressante sur la coopération avec le tribunal pour crimes de guerre et pour la capture de Ratko Mladic, l’ancien chef de l’armée serbe de Bosnie, accusé de génocide pour son rôle dans le massacre de Srebrenica. Tout cela oblige le gouvernement serbe à faire quelque chose. Le 22 octobre, la police a fait une descente dans la banlieue de Belgrade, rue Blagoja Parovica, où Ratko Mladic a vécu un temps. Elle est aussi allée dans la ville voisine de Mostanica, où habite sa sœur. Des patrouilles ont été effectuées le long de la rivière Drina, à la frontière avec la Bosnie. Ratko Mladic est toujours (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous