Vreme

Chaussettes et paquetages font trébucher le gouvernement de Serbie-Monténégro

| |

Il y a quelques jours, cela ressemblait à une tempête dans un verre d’eau. Mais l’affaire de corruption impliquant le ministre de la Défense s’est transformée en ouragan capable d’emporter les (fragiles) fondations de l’Union de Serbie et Monténégro. Cette affaire révèle un système qui permet la filouterie à tous les niveaux des institutions.

Par Dejan Anastasijevic Tout a débuté par la plainte du ministre des Finances, Mladjan Dinkic, présentée au ministère de la Défense, en accusant son ministre titulaire, Prvoslav Davinic, de ne pas savoir gérer l’argent de l’État et en voulant lui imposer la tutelle d’un agent fiscal. Davinic, humilié, refuse, accusant Dinkic de menacer la sécurité de l’État en s’immisçant dans les finances de l’armée. Dinkic mentionne alors l’affaire d’une location de satellite que le ministère de la Défense devait obtenir pour 63 millions de dollars dans le but de contrôler le sud de la Serbie et le Kosovo, en fait pour que quelqu’un profite largement d’une commission - (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous