Deutsche Welle

Bulgarie : le cercle vicieux de la pauvreté

| |

Les inégalités ne cessent de se creuser dans une Bulgarie rongée par la hausse exponentielle de la misère. Au point que le pays apparaît aujourd’hui coupé en deux : d’un côté, une petite minorité urbaine qui s’enrichit et qui vote, de l’autre, une majorité de ruraux qui s’appauvrissent et qui ne croient plus en la politique. L’insurrection vient-elle ?

Par N. Cekov Les Bulgares les plus riches ont en moyenne des revenus sept fois supérieurs à ceux des plus pauvres, ce qui place le pays en queue de classement au sein de l’Union européenne en terme d’inégalités sociales. À peine 52% des électeurs bulgares ont participé aux dernières législatives du 5 octobre 2014. Un scrutin marqué par un profond fossé entre les riches et les pauvres. Les citoyens les plus précaires, désabusés et découragés de trouver du travail ont massivement boycotté ces élections, explique Boyan Zahariev, de l’Institut Open Society de Sofia. L’indifférence politique des pauvres et des jeunes L’effet incontestable de la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous