Nezavisne Novine

Bosnie-Herzégovine : si rien ne change, on va tous devenir fous !

| |

En Bosnie-Herzégovine, les conditions d’accueil et de soin en psychiatrie se dégradent alors que le nombre de malades ne cesse d’augmenter. Des moyens financiers et humains supplémentaires sont indispensables pour rétablir la situation. Une enquête des journalistes du quotidien Nezavisne Novine.

Par Tanja Šikanjić, Elma Duvnjak et Snežana Tasić Les docteurs avertissent que les capacités actuelles des cliniques psychiatriques en Bosnie-Herzégovine ne seront pas suffisantes si la mauvaise situation économique dans le pays ne change pas rapidement. Les experts dans ce domaine disent que, grâce à la réforme du traitement de la santé mentale, la durée du séjour des patients dans les hôpitaux psychiatriques a été raccourcie. Par conséquent, affirment-ils, l’hospitalisation pluriannuelle dans ces établissements à la périphérie des villes n’existe plus. Le traitement se réalise dans le cadre des centres cliniques. Le séjour des patients dans ces (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous