Nezavisne Novine

Bosnie-Herzégovine : Requiem pour la Republika Srpska

| |

La crise politique en Republika Srpska a pris toutes les caractéristiques d’une tragicomédie qui risque d’être fatale à cette entité. Comme d’habitude, le Président de la RS, Dragan Cavic, fait passer ses intérêts personnels et ceux de son parti, le SDS, au-dessus de tout. En attendant les prochaines sanctions de Paddy Ashdown..

Par Mirjana Kusmuk Si l’on admet que Dragan Mikerevica démissionné pour sauvegarder les intérêts nationaux de la RS et non pas à cause de son mauvais travail, alors se pose une question tout à fait logique : quelle est la raison du renouvellement de la scène politique de la RS, et pourquoi faut-il une nouvelle majorité à l’Assemblée alors que l’ancienne était stable ? Il n’existe qu’une seule raison à cette suite d’événements et deux scénarios possibles pour une même histoire. Dans le premier scénario, en proposant trois place au gouvernement à Milorad Dodik, le leader de l’opposition, le président de la RS et du Parti démocratique serbe (SDS), Dragan (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous