Shekulli

Albanie : conflit ouvert dans les coulisses du Théâtre national de Tirana

| |

Le ministre de la Culture, Ylli Pango, estime que le Théâtre national albanais est une institution ringarde et mal gérée. Il veut le rénover en impulsant une grande réforme, et en investissant dans des infrastructures devenus obsolètes. En coulisses, on pense surtout que le ministre veut se débarrasser du directeur du Théâtre, Kristaq Skrami, pourtant soutenu par la quasi-totalité des acteurs...

Par Alma Mile Neuf mois après sa prise de fonction, le ministre Ylli Pango a mis pour la première fois les pieds au Théâtre National de Tirana. Non pas pour assister à une représentation mais pour décerner les prix du concours national du drame albanais, dont le premier prix a été remporté par Stefan Capaliku. Le ministre s’est montré satisfait de cet événement, mais en se disant mécontent du fonctionnement et de l’activité du Théâtre National qui, selon lui, n’ont pas changé depuis des années et se poursuivent dans une certaine monotonie. « Le Théâtre suit depuis des années le même schéma fonctionnel. Je pense que les acteurs ont certainement (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous