Reportazh

Albanie : commission d’enquête sur les pyramides financières

| |

Une Commission sur l’usure a été ouverte en Albanie pour enquêter sur les pyramides financières qui ont fait faillite en 1997, entraînant la perte de toutes les économies de nombreux épargnants albanais.

La Commission a entendu plusieurs témoins dont l’ex-Président Sali Berisha, qui déclarait avoir accepté ces sociétés financières parce qu’elles proposaient des investissements et embauchaient beaucoup de monde, prétextant que leurs investissements, à tout le moins, ne pouvaient pas partir en fumée. Lors de sa déposition, Sali Berisha a souligné qu’à l’époque, l’Albanie ne bénéficiait d’aucune loi sur le développement et qu’aucune loi n’exigeait la fermeture des sociétés pyramidales. Dans le rapport de la Commission d’enquête sur l’usure, Berisha a affirmé que « l’emprunt à intérêts est un droit inscrit dans tous les codes civils. L’Albanie manquait de lois (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous