Slovénie : la mairie de Ljubljana veut en finir avec le squat de Rog

| |

La mairie de Ljubljana va-t-elle porter le coup de grâce à l’un des deux derniers lieux de culture alternative dans la capitale ? Le squat de Rog vient de perdre son huitième procès contre les autorités municipales, qui veulent le transformer en centre culturel branché, un projet à 27 millions d’euros.

Par Charles Nonne L’ « usine autonome de Rog », utilisée depuis 2006 par ses squatteurs comme scène de concerts et de spectacles, lieu de rencontres, mais aussi sanctuaire temporaire pour demandeurs d’asile est en conflit avec les autorités de Ljubljana. Le 19 mai avait lieu le huitième procès intenté par la mairie contre ses occupants – gagné par la municipalité. Mais les squatteurs de Rog affirment que ces décisions ne portent que sur quelques individus et ne sont pas de nature à permettre une évacuation totale de l’espace. L’enjeu est de taille : le maire Zoran Jakovič rêve de faire de Rog, occupé depuis treize ans, un centre culturel (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous