Comment les Balkans voient-ils le référendum d’indépendance en Catalogne

| |

À la veille du référendum catalan, les comparaisons se sont multipliées entre la Catalogne et les déclarations d’indépendances des pays des Balkans. La dernière en date, celle du Kosovo, est souvent mise en avant par les militants catalans pour justifier leur initiative. Tour d’horizon des réactions balkaniques face à un scrutin qui divise.

Par la rédaction La Slovénie, qui a déclaré son indépendance en 1991 à la suite d’un référendum, est régulièrement citée par les dirigeants catalans comme un modèle. « On nous dit que nous ne serons jamais internationalement reconnus. Mais nous avons des exemples comme la Slovénie, qui est maintenant un État à part entière et membre de l’UE », explique Carme Forcadell, la présidente du Parlement catalan, interviewée par le Guardian. Du côté des autorités slovènes, on se garde bien de prendre position. Interrogé sur les référendums kurde et catalan, le ministre des Affaires étrangères Karel Erjavec a évité tout rapprochement. « La difficulté est dans (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous