Quand la Yougoslavie se souvient de son passé africain

| |

Cette année, Belgrade vit à l’heure africaine. Deux expositions viennent rappeler l’importance des liens entre la Yougoslavie socialiste et le continent africain. Le non-alignement, l’anticolonialisme et la solidarité internationale font partie de l’héritage historique de l’ancien État fédéral. Même si les nationalistes voudraient l’escamoter.

Par Jean-Arnault Dérens, Laurent Geslin et Simon Rico

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous