Danas

Armes, santé, construction : la Serbie veut retrouver ses marchés d’Afrique et d’Asie

| |

En 2011, les exportations d’armes de la Serbie vont battre tous les records. Le ministre de la Défense, Dragan Šutanovac, qui assume son rôle de VRP planétaire, a une ambition : revenir au niveau de l’ancienne Yougoslavie dans la pénétration des marchés émergents. Le « printemps arabe » pourrait pourtant remettre en cause certains marchés. La Serbie propose ses armes, mais aussi ses entreprises du BTP ou son expérience dans le secteur de la santé. Non sans succès, comme le montre l’exemple de l’Angola, où « beaucoup de fonctionnaires parlent serbe »...

Propos recueillis par N. Tomić « Si tout va bien, l’Angola deviendra notre porte d’entrée vers l’Afrique subsaharienne, et notre partenaire principal dans le domaine de l’industrie d’armement. Nous avons ouvert nos portes à l’Indonésie, et l’Irak reste un partenaire important. J’adresserai très prochainement une demande officielle de visite pour une délégation ministérielle en Lybie. Nous sommes prêts à envoyer à Tripoli une équipe médicale dans le cadre de la mission de paix de l’ONU », explique Dragan Šutanovac. Le ministre de la Défense déplore que les marchands d’armes serbes mènent une « campagne brutale à son encontre », par l’intermédiaire (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous