Serbie : l’hommage à Zoran Đinđić et la flèche de la discorde

| |

Aleksandar Vučić a décidé de faire ériger en plein centre de Belgrade un monument à la mémoire de Zoran Đinđić, le Premier ministre démocrate assassiné en 2003. Provocation ou hommage du vice à la vertu ? Il y a quelques années, ce même Vučić déboulonnait les plaques de rue portant le nom de Zoran Đinđić pour les remplacer par d’autres... à celui de Ratko Mladić. La polémique fait rage.

Par Jovana Papović L’héritage de Zoran Đinđić, premier chef du gouvernement serbe élu démocratiquement et mort sous les balles en 2003, n’en finit pas d’agiter la Serbie. Le futur monument en qui devrait être érigé en son honneur à Belgrade ne plaît pas à tout le monde. Les réactions négatives pleuvent depuis qu’Aleksandar Vučić (Parti progressiste de Serbie, SNS) a annoncé sa volonté de dresser ce monument sur la Place des étudiants (Studentski trg), en plein cœur de la capitale. La municipalité a ouvert un concours international pour choisir le futur ouvrage qui devrait être inauguré en 2018 pour le 15e anniversaire de l’assassinat de l’ancien (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous