Roumanie : le naufrage du transport fluvial sur le Danube

| |

Hormis ceux du Delta, plus aucun port de Roumanie sur le Danube n’assure de transport de passager. Quant au fret, il est en chute libre depuis la fin du communisme. Pourtant, le fleuve pourrait être une voie majeure de communication. Moins chère et moins polluante que la route.

Traduit par Anna Marquer-Passicot Le Danube coule sur plus de 1000 km en Roumanie. D’un point de vue économique et touristique, le fleuve, le plus long de l’Union européenne, devrait être une véritable aubaine pour le pays. Il devrait être considéré comme un véritable axe de communication, d’autant que le transport fluvial coûte à peine 30% du transport routier. Le tourisme représente également une importante ressource. En Allemagne et en Autriche, qui se partagent pourtant une plus petite partie du cours du fleuve, ce secteur génère de 120 millions d’euros de revenus annuels. En Roumanie, le potentiel du Danube n’est pas correctement (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous