Roumanie : le sidérurgiste ArcelorMittal va quitter Galaţi

| |

ArcelorMittal a reçu le feu vert de la Commission européenne pour racheter l’aciérie Ilva en Italie, la plus grande d’Europe, mais à une condition : abandonner une partie de ses actifs européens, y compris l’usine de Galaţi qui emploie 7000 personnes. Les syndicats craignent que le départ du numéro 1 mondial de la sidérurgie ne s’accompagne d’un plan de licenciement.

Début mai, la Commission européenne a autorisé, sous conditions, la vente de l’aciérie Ilva de Tarente, en Italie, au géant mondial de la sidérurgie ArcelorMittal. Aussi, pour respecter la concurrence et ne pas dépasser 40% de parts du marché européen, ArcelorMittal va devoir vendre ses usines de Piombino (Italie), Skopje (Macédoine), Ostrava (République tchèque), Dudelange (Luxembourg), Liège (Belgique) et Galaţi (Roumanie). Lakshmi Mittal, l’homme d’affaires indien patron du groupe, table sur « une finalisation de cette opération à la fin du deuxième trimestre 2018 ». Soit en juin prochain. Les syndicats de l’usine de Galaţi ont espéré jusqu’au dernier (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous