Roumanie : Sebastian Ghiță, hier député, aujourd’hui fugitif

| |

Il est recherché par Europol pour « corruption et blanchiment des produits du crime ». Sebastian Ghiță a construit sa fortune dans l’informatique avant de devenir député. Après avoir rompu avec son ami Victor Ponta, il a disparu corps et âme en décembre. Plongée dans les méandres d’une affaire complexe où se mêlent les services de renseignement, le Parquet anti-corruption et le Parti social-démocrate.

Par Laura-Maria Ilie et Florentin Cassonnet C’est le 19 décembre 2016 que Sebastian Ghiță a été aperçu pour la dernière fois en Roumanie. Les élections législatives avaient eu lieu quelques jours plus tôt et son parti Roumanie unie (PRU, droite nationaliste), qu’il a créé avec d’anciens membres du PSD, n’a pas recueilli assez de voix pour qu’il retrouve sa place au Parlement. Ce jour-là, Sebastian Ghiță célèbre donc la fin de son mandat de député avec ses collègues de la Commission parlementaire de contrôle des Services de renseignements intérieurs (SRI) et avec les directeurs de l’agence de renseignement. Deux jours plus tard, il doit être entendu (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous