Municipales en Bulgarie : à Sofia, « revenge porn » et espionnage russe

| |

Dimanche 27 octobre, les Bulgares sont appelés aux urnes pour élire leurs maires. Dans la capitale, Sofia, la bataille fait rage depuis plusieurs semaines entre les quatre candidats en lice, dont trois de droite. Une « vraie » campagne électorale se réjouit la presse libérale. Mais qui n’a pas manqué de coups bas, ni de rebondissements spectaculaires.

Par Alexandre Levy « Il se passe quelque chose d’inhabituel dans la capitale bulgare », écrit l’hebdomadaire Kapital : « Depuis bientôt deux mois, on assiste à une campagne électorale digne de ce nom, avec un débat d’idées et de véritables enjeux ». Créé en 1993, cet influent hebdomadaire économique est devenu la bible de l’élite libérale et pro-occidentale bulgare. Aujourd’hui, Kapital a de bonnes raisons de se réjouir : trois des quatre candidats pour la mairie de Sofia portent, d’une façon ou d’une autre, des valeurs qui sont chères à ses lecteurs. À commencer par la candidate sortante, Iordanka Fandakova, en poste depuis 2009, peut-être l’une des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous