Bulgarie : pollution de l’air à Sofia, c’est la faute aux pauvres !

| |

Sofia est l’une des villes les plus polluées d’Europe. En cause, sa position géographique, mais surtout l’urbanisation galopante depuis la fin du communisme, le choix du tout-voiture et l’abandon des systèmes de chauffage collectifs. Les médias préfèrent pourtant rejeter la faute sur les pauvres - notamment les Roms - qui conduisent de vieilles voitures polluantes et se chauffent au bois...

Par Žana Coneva Début décembre 2018, les indices de pollution atmosphérique ont battu tous les records à Sofia : dans certains quartiers, la concentration de particules fines atteignait 500 à 900 milligrammes par m3, alors qu’un taux supérieur à 50mg/m3 est considéré comme dangereux pour la santé. Les scientifiques n’ont pas encore identifié de manière définitive la principale source de pollution, et le problème de la qualité de l’air demeure éminemment politique. En effet, le débat sur la pollution atmosphérique est une lutte d’interprétations, chacun invoquant la science en renfort de sa théorie. Il est même devenu difficile de connaître le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous