Monténégro : après la destitution de la rectrice de l’université, le ministre de la Culture démissionne

| |

Suite à la destitution forcée de la rectrice de l’Université du Monténégro, début octobre, le ministre de la Culture, qui la soutenait, a lui aussi été poussé vers la sortie. Aujourd’hui, tous les anciens proches collaborateurs de la rectrice sont sur la sellette.

(Avec RSE et Vijesti) — Le Conseil d’administration de l’Université du Monténégro (UCG) a destitué, le 3 octobre dernier, la rectrice Radmila Vojvodić, mettant fin à un conflit avec le gouvernement du Premier ministre Duško Marković. La rectrice accuse à présent le gouvernement de non-respect de l’autonomie de l’université et de violence politique contre la plus ancienne institution nationale d’éducation supérieure. Les propos de Radmila Vojvodić ont été démentis par le gouvernement. La rectrice a cependant souligné, lors d’une conférence de presse, que sa destitution était illégale et qu’il ne s’agissait pas d’un « conflit personnel » avec le Premier (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous