Serbie : la mise au pas de l’université de Belgrade

| |

C’est une « vengeance politique » et une mise au pas de l’Université de Belgrade. Sa rectrice Ivanka Popović a été démise, elle qui avait soutenu le mouvement étudiant de 2019, menant le sénat de l’Université à annuler la thèse de doctorat plagiée du ministre des Finances Siniša Mali. Le nouveau recteur, lui, est un proche du pouvoir.

Par Milica Čubrilo Filipović En poste depuis 2018, la rectrice de l’Université de Belgrade, Ivanka Popović, a été remplacée par Vladan Djokić, doyen de la Faculté d’architecture, par décision du Conseil du rectorat. Vladan Popović a obtenu 23 voix, contre 17 pour Ivanka Djokić, sur un total de 41. Il pourrait s’agir d’une simple décision administrative si Ivanka Popović n’était pas devenue un symbole. En effet, lors du mouvement étudiant en 2019, elle avait eu le courage de se ranger du côté des étudiants en grève et, à leur demande, de laisser travailler en toute indépendance le comité d’éthique de l’Université de Belgrade (UB). Ce dernier avait (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous