Médias en Turquie : la vieille garde kémaliste reprend le contrôle de Cumhuriyet

| |

Depuis cinq ans, Cuhmuriyet était devenu le symbole d’une journalisme libre et sans concession. Après les arrestations et la censure, la rédaction doit faire face à un nouvel ennemi, venu de l’intérieur : la « vieille garde » kémaliste, qui goûtait peu le nouveau ton du journal, en a repris le contrôle. 26 journalistes ont déjà démissionné.

Par Fazıla Mat Le quotidien turc Cuhmuriyet connaît une période de turbulence dont il ne sortira pas indemne. Paradoxalement, la nouvelle menace vient de l’intérieur : le journal n’est pas tant fragilisé par les arrestations, les pressions et les assignations en justice qu’il subit en raison de ses prises de position contre l’establishment politique et économique turc, que par la « vieille garde » kémaliste qui goûte peu la nouvelle ligne éditoriale adoptée depuis cinq ans. Elle a repris le contrôle de la direction à la faveur de la recomposition du conseil d’administration de la Fondation Cumhuriyet, propriétaire du journal. En réaction, 26 (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous