Macédoine du Nord : la révolte des fonctionnaires

| |

La décision d’augmenter le salaire minimum dans le seul secteur privé provoque la colère des fonctionnaires. Les employés du pubic ont le sentiment d’être abandonnés par le gouvernement alors que l’explosion de l’inflation suscite de fortes inquiétudes dans toute la Macédoine du Nord.

Traduit et adapté par Simon Rico (Article original) Il y a quelques semaines, le gouvernement social-démocrate de Dimitar Kovačevski a décidé de fortement augmenter le salaire minimum, qui est passé de 15 200 denars (environ 247 euros) à 18 000 (292 euros). L’objectif affiché : permettre aux salariés les plus précaires de mieux faire face à la hausse des prix. La mesure passe très mal aux yeux des fonctionnaires, confrontés aux mêmes problèmes économiques. D’autant plus que cette hausse est subventionnée par l’État. Ce sont les syndicats d’enseignants qui ont été les premiers à se révolter, pour réclamer une augmentation de 18,4 % afin d’aligner (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous