Macédoine : après l’assaut du Parlement, les États-Unis mettent la pression

|

Des émissaires de Washington ont rencontré lundi 1er mai le président Ivanov pour mettre un terme à la crise qui dure depuis les élections législatives anticipées de décembre. Au même moment, Tirana réitérait son soutien aux partis albanais et condamnait l’attitude du VMRO-DPMNE.

Par la rédaction « Nous avons soutenu la plateforme des partis albanais de Macédoine en tant qu’effort pour que soit vraiment respecté l’Accord d’Ohrid, ouvrir la voie à l’intégration euro-atlantique et améliorer les relations de bon voisinage. » Moins d’une semaine après l’assaut du Sobranie, le ministre albanais des Affaires étrangères a confirmé le soutien de son pays à l’alliance conclue début janvier à Tirana sous les auspices du Premier ministre Edi Rama. « Il reste encore de l’espace pour des négociations en Macédoine », veut aussi croire Ditmir Bushati, qui assure que les divisions communautaires « ne vont pas s’intensifier ». Les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous