La Serbie et les Balkans dans la ligne de mire de Viktor Orbán

| |

Même au plus fort de l’épidémie de coronavirus, Viktor Orbán et Aleksandar Vučić ont multiplié les visites officielles, échangeant amabilités et compliments. Le Premier ministre hongrois est un fervent soutien du régime autoritaire en place à Belgrade, qu’il considère comme un allié de poids, si la Serbie venait un jour à intégrer l’Union européenne.

Traduit et adapté par Chloé Billon (article original) Même au plus fort de la crise provoquée par l’épidémie de coronavirus, Budapest n’a pas perdu de vue les Balkans occidentaux. Plusieurs réunions bilatérales ont même eu lieu durant cette période entre Viktor Orbán et Aleksandar Vučić, l’occasion de renforcer la coopération économique entre la Serbie et la Hongrie et d’annoncer de nouveaux projets communs. « J’ai informé le Premier ministre Orbán de tout ce qui se passe dans la région », a doctement expliqué le Président serbe après leur dernier rendez-vous, le 15 mai. « J’ai abordé la situation au Kosovo, ce que nous attendons et la position des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous