Le dernier prisonnier, un film vérité sur les heures sombres de l’Albanie

| |

Albanie, automne 1990. Le régime stalinien vacille et veut tenter un dernier coup pour prolonger ses jours. Le Dernier prisonnier, extrait de sa prison, sera-t-il l’homme qui sauvera ses bourreaux ? Couronné par de nombreux prix internationaux, le film sort sur les écrans français ce 22 juillet 2020. Entretien avec le réalisateur Bujar Alimani.

Le Dernier prisonnier a obtenu le Prix du Meilleur long métrage au Festival de Trieste, le Prix du public, Meilleur scénario et Prix des médias au Festival de Tirana, Grand Prix et Prix du Jury oecuménique au Festival de Varsovie. Il représente l’Albanie aux Oscars 2020. Il est distribué en France par Next Film distribution, en partenariat avec Le Courrier des Balkans. Le Courrier des Balkans (CdB) : L’action du Dernier prisonnier se déroule à l’automne 1990, un après la chute du Mur de Berlin et la révolution roumaine. Diriez-vous qu’il y avait à ce moment-là un espoir de changement en Albanie ? Est-ce que le film est basé sur une histoire vraie ? (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous