La guerre en Ukraine met les Églises orthodoxes des Balkans en position délicate

| |

Toutes les Églises balkaniques condamnent la guerre en Ukraine, mais certaines hésitent à dénoncer explicitement l’agression russe, comme l’Église serbe, écartelée entre Moscou et Kiev. Sans oublier l’attitude incertaine des fidèles, parfois encore tentés par le soutien au « grand frère russe ».

Traduit par Chloé Billon (article original) et adapté par la rédaction « Cette guerre provoque des morts et des divisions, et pas seulement entre nos frères russes et les Ukrainiens, elle risque de provoquer des morts et des divisions dans toute l’Europe, où nous pressentons une tragédie. », Dans son homélie prononcée le 6 mars en la cathédrale Saint-Sava de Belgrade, le chef de l’Église orthodoxe serbe Porfirije a mis en garde les fidèles orthodoxes, en répétant que tous les chrétiens priaient pour la fin de la guerre en Ukraine. Le patriarche a aussi rappelé que l’Église organisait une collecte de soutien, dont le fruit serait envoyé à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous