La centrale thermoélectrique de Šoštanj : itinéraire d’un désastre slovène

| |

La modernisation de la centrale thermoélectrique de Šoštanj, plus grand projet énergétique de l’histoire de la Slovénie, a l’apparence d’un rêve virant au cauchemar. Retards en série, coûts additionnels, ennuis judiciaires, soupçons de corruption : la construction d’un nouveau bloc est devenue un gouffre financier que le gouvernement, pris en otage, souhaite faire porter sur les contribuables.

Par Charles Nonne Tout près du centre minier de Velenje, à 30 km de la frontière autrichienne, la petite ville de Šoštanj et ses cheminées industrielles sont devenues un élément incontournable du paysage. TEŠ, la centrale thermoélectrique au lignite, fonctionne depuis les années 1950. Désormais propriété de la holding étatique HSE, l’un des plus grands employeurs du pays, elle produit 32% de l’électricité slovène. Au début des années 2000, les autorités s’alarment du risque d’obsolescence des cinq premiers blocs. Mais au lieu de moderniser les blocs existants, la décision est prise de les remplacer par un sixième bloc, d’une capacité de 600MW. Le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous