La Macédoine et la Bulgarie signent un traité d’amitié « historique », sans parler des sujets qui fâchent

|

Est-ce le début d’une amitié sans nuages ? Après 75 ans de relations compliquées et ambiguës et la récente éviction du VRMO-DPMNE du pouvoir à Skopje, la Macédoine et la Bulgarie ont signé mardi 1er août un traité de « bon voisinage ». En évitant de parler des sujets qui fâchent. 140 000 citoyens de Macédoine ont pris la nationalité bulgare ces dernières années.

Par la rédaction La signature du traité était originellement prévue pour le 2 août, jour de l’insurrection d’Ilinden, mais le nombre de célébrations causait des bouchons dans l’emploi du temps de Zoran Zaev et Boïko Borissov, les Premiers ministre de Macédoine et de Bulgarie. C’est donc le 1er août qu’a été signé à Skopje un traité de bon voisinage, pour faire oublier les différends historiques et se concentrer sur la coopération future entre les deux pays, tournée vers l’Europe. Les deux chefs de gouvernement se sont recueillis ensemble sur la tombe du révolutionnaire anti-ottoman Gotsé Deltchev, une figure historique que les deux pays se (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous