Macédoine : le nouveau gouvernement pourra-t-il vraiment tourner la page de l’ère Gruevski ?

| |

Zoran Zaev a présenté son nouveau gouvernement. Indépendance de la justice, réforme de l’État et de l’économie, relance de l’intégration euro-atlantique, etc : les tâches qui attendent la nouvelle majorité sont immenses. Tour d’horizon avec Nano Ružin, ancien ambassadeur de Macédoine auprès de l’OTAN et recteur de l’université FON de Skopje.

Propos recueillis par Jaklina Naumovski Le Courier des Balkans : Même s’il a finalement dû rendre les clés du pouvoir, le VMRO-DPMNE de Nikola Gruevski garde la main sur les institutions du pays. La base du parti est de plus en plus mécontente mais sa garde rapprochée tient bon. Combien de temps pensez-vous que Nikola Gruevski pourra-t-il maintenir la Macédoine sous sa coupe ? Nano Ružin : Les événements en Macédoine relèvent de ce nouveau phénomène politique que l’on pourrait appeler « populisme autoritaire », avec quelques particularités par rapport aux modèles de Viktor Orban en Hongrie ou d’Aleksandar Vučić en Serbie : la Macédoine est (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous