La Grèce accorde l’asile politique à deux militaires turcs

| |

Après plusieurs rebondissements, le Conseil d’État grec a finalement accordé l’asile à deux officiers turcs accusés d’avoir participé à la tentative de putsch contre le président turc Recep Tayyip Erdoğan en juillet 2016. Une décision qui risque de peser sur les relations, déjà tendues, entre Ankara et Athènes.

Par Marina Rafenberg Depuis plusieurs mois, le sort des huit militaires turcs arrivés dans le nord de la Grèce par hélicoptère quelques heures après la tentative manquée de coup d’État contre le président turc Recep Tayyip Erdoğan, dans la nuit du 15 au 16 juillet 2016, préoccupe les autorités grecques. Les tensions entre les deux pays voisins se multiplient depuis des mois et Ankara n’a de cesse de réclamer l’extradition de ceux que la Turquie considère comme des « putschistes » voire des « terroristes ». Allant contre la décision des services d’asile, les autorités grecques avaient décidé de faire appel et de porter le sujet au Conseil (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous