Jack Ralite, militant solidaire d’une Bosnie-Herzégovine pluriculturelle, est décédé

|

L’ancien ministre et sénateur communiste Jack Ralite est mort ce dimanche 12 novembre, à l’âge de 89 ans. Durant les années 1990, il avait été un défenseur infatigable d’une Bosnie-Herzégovine pluriculturelle, avant de présider le groupe d’amitié parlementaire avec les Balkans.

Par Jean-Arnault Dérens Il a été de tous les rassemblements, de toutes les manifestations en faveur d’une Bosnie-Herzégovine démocratique et multiculturelle, alors même que le Parti communiste français, auquel il est toujours resté fidèle, se montrait souvent plus hésitant, voire ambigu. Quand débute la guerre de Bosnie-Herzégovine, Jack Ralite, alors sénateur et maire d’Aubervilliers, fut l’un des rares responsables politiques français à prendre immédiatement conscience de l’ampleur de la tragédie en cours et de ses conséquences pour toute l’Europe. Se faisant le relais des militants anti-guerre de toute la Yougoslavie au Parlement français, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous