Européennes, régionales, municipales : Syriza à la reconquête des déçus de la gauche

| |

Dimanche, les Grecs sont appelés aux urnes pour trois élections : Européennes 2019, mais aussi locales et régionales. Des scrutins qui ont valeur de test à quelques mois des législatives prévues à l’automne. Syriza, la formation de gauche radicale au pouvoir, est donnée largement battue par les conservateurs de Nouvelle démocratie. Reportage dans la banlieue populaire d’Athènes chez les déçus d’Alexis Tsipras.

Par Marina Rafenberg Ce 14 mai, ils sont venus en nombre à Aigaleo, banlieue populaire à l’Est d’Athènes. À quelques jours d’élections municipales, régionales et européennes qui serviront de test grandeur nature avant les législatives de l’automne, les partisans d’Alexis Tsipras lui ont réservé un accueil triomphal. Ils tiennent des drapeaux de Syriza, chantent l’hymne antifasciste Bella Ciao, la foule est encore plus massive qu’en janvier 2015 avant la victoire aux législatives du parti de gauche radicale. En cette fin de campagne, le Premier ministre enchaîne les plateaux télé et les meetings à travers tout le pays pour tenter de combler son (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous