Graffitis en Croatie : remplacer les mots de haine par des mots d’amour

| |

Il suffit de rajouter une lettre pour que l’injonction « Tue un Serbe » devienne « Embrasse un Serbe », et de supprimer un signe diacritique pour que « je hais les murs » remplace « je hais les Juifs »... Alors que les services municipaux laissent trop souvent les appels au meurtre traîner sur les murs, des artistes ont décidé de prendre les choses en main et de transformer ces graffitis haineux en messages d’amour.

Traduit par Chloé Billon (Article original) Ce n’est pas le premier appel à embrasser un Serbe à avoir vu le jour dans les rues croates : en 2013, une habitante de Split avait corrigé au vernis à ongles rouge l’inscription Ubi Srbina en Poljubi Srbina. La photographie de son intervention avait rencontré un grand succès sur Facebook, où les gens avaient appelé à davantage d’actions de ce type. En 2013 également, sur la Place des étudiants (Studenski Trg), à Belgrade, un graffiti en cyrillique proclamait « Les Serbes et les Croates sont frères ». Au-dessus, quelqu’un avait ajouté en bleu un petit cœur, assorti du commentaire « Moi, j’aime mon (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous