Génocide des Roms en Croatie (1/2) : « La peur de la discrimination est toujours là »

| |

Le martyre des Roms, marginalisé par les autorités yougoslaves et croates après la Seconde Guerre mondiale, a vu l’annihilation quasi-complète de la communauté rom de Croatie. Depuis 2002, des efforts de mémoire sont faits pour que leur statut de victime de génocide à part entière soit reconnu, mais il reste encore à véritablement inclure leur histoire dans les manuels scolaires. Retour avec l’historien Danijel Vojak sur cette histoire marginalisée.

Traduit par Nikola Radić (article original) Cet été comme chaque année, plusieurs événements ont commémoré « la souffrance des Roms » comme l’hommage aux victimes roms du camp de Jasenovac à Uštica, ainsi que le 81e anniversaire du début officiel du génocide contre les Roms par la Croatie oustachie. Selon l’historien Danijel Vojak, l’étude du génocide des Roms devrait faire partie d’un enseignement plus large sur l’Holocauste et être l’une des matières centrales de l’éducation des jeunes Croates. Entretien. Novosti (N.) : Comment le génocide des Roms a-t-il commencé dans la région ? Danijel Vojak (D.V.) : Trois semaines après leur arrivée au pouvoir (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous