Frontières : les anciens défenseurs de la Bosnie-Herzégovine n’osent plus se rendre en Serbie

| |

Les anciens combattants de l’Armée de Bosnie-Herzégovine n’osent plus se rendre en Serbie, car il craignent d’y être arrêtés. En début de semaine, le ministère bosnien des Affaires étrangères leur a même recommandé d’éviter de traverser la frontière.

(Avec RSE) - Le ministère bosnien des Affaires étrangères a recommandé, mardi 14 septembre, à tous les ressortissants du pays qui ont participé d’une manière ou d’une autre à la défense de la Bosnie-Herzégovine entre 1992 et fin 1995 de ne pas se rendre en Serbie jusqu’à nouvel ordre. Selon le communiqué du ministère, « l’avertissement a été émis en raison du risque d’arrestations et de poursuites en Serbie pour crimes de guerre, sur la base de précédents cas d’arrestations de citoyens de Bosnie-Herzégovine contre lesquels aucune procédure n’était en cours en Bosnie-Herzégovine, et qui n’ont pas été inculpés par les institutions judiciaires de Bosnie-Herzégovine (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous