Frontière entre le Kosovo et le Monténégro : faux espoir de règlement ?

| |

Les présidents du Kosovo et du Monténégro ont signé vendredi à Pristina un accord sur la délimitation de leur frontière, mais le Parlement, réuni en séance exceptionnelle dimanche soir, n’a pas voté sa validation. Cet accord est la condition posée par l’Union européenne pour accorder au Kosovo la libéralisation, tant attendue, du régime des visas.

Par Jean-Arnault Dérens et Simon Rico Le Président kosovar, Hashim Thaçi, a rencontré son homologue monténégrin Filip Vujanović, vendredi à Podgorica. Les deux chefs d’État ont adopté une déclaration commune, appelant le Parlement du Kosovo à ratifier l’accord sur la délimitation de la frontière, conclu en 2015. La déclaration stipule qu’un Groupe de travail mixte sera formé, après cette ratification, pour envisager d’éventuels ajustements, notamment dans le secteur du Čakor et de Kula e Zhlipit. « Cette déclaration commune est fondée sur la confiance mutuelle, la bonne volonté et notre désir de développer nos relations et nos intérêts communs », a (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous