Énergies : la Croatie accélère sur l’éolien, la Bosnie et la Serbie à la traîne

| |

La Croatie ne cesse de le répéter : l’objectif est bien de se conformer aux directives européennes pour parvenir à 40% de renouvelable dans son mix énergétique d’ici 2030. Quitte à se tourner vers la Chine. En Serbie et en Bosnie-Herzégovine voisines, très dépendantes du charbon, la transition verte peine à débuter.

Traduit Nikola Radić (article original) et adapté par la rédaction D’après le chef du gouvernement, ce parc éolien confirme la volonté de la Croatie de « réduire les importations d’électricité et poursuivre son développement à faible émission de carbone, dans le but ultime d’atteindre la neutralité climatique d’ici 2050 ». De son côté, Gregor Sebastian, analyste au Mercator Institute for Chinese Studies à Berlin, fait remarquer qu’il y a un risque à trop se tourner vers les technologies chinoises. « Dans les rapports que j’ai lus, les décideurs suédois, par exemple, craignent déjà que ce soit la Chine qui dicte sa loi en matière énergétique. Je pense (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous