Églises et nationalismes : Alojzije Stepinac, le cardinal croate de la discorde

| |

Histoire, religion, politique. La figure d’Alojzije Stepinac concentre toutes les polémiques qui empoisonnent les relations entre la Serbie et la Croatie. Béatifié par Jean-Paul II, l’ancien archevêque de Zagreb, accusé d’avoir collaboré avec les Nazis, pourrait être canonisé dès 2018.

Par Francesca Rolandi En 1941 l’archevêque de Zagreb, Alojzije Stepinac, a soutenu avec force l’instauration de l’Etat indépendant croate (NDH). Pendant ses quatre années d’existence, cet État fantoche à la botte des nazis s’est rendu coupable de nombreux massacres de Serbe, de Juifs et de Tsiganes ainsi que de conversions forcées massives. En 1946, après s’en être ouvertement pris au tout nouveau pouvoir socialiste yougoslave, Alojzije Stepinac fut traduit en justice avec un groupe d’anciens criminels de la guerre oustachis et condamné à 16 ans d’emprisonnement pour collaboration avec les autorités du NDH et l’occupant, en plus d’avoir (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous