Comment la Transnistrie se sert de la pandémie pour renforcer sa frontière avec la Moldavie

| |

D’après une enquête de Balkan Insight, la République autoproclamée de Transnistrie, soutenue par Moscou, utilise la pandémie de coronavirus pour renforcer sa frontière avec la Moldavie : une dizaine de villages administrés par Chișinău se retrouvent totalement isolés.

Par Fl. Cass. C’était en mars, lorsque l’Europe entière mettait en place des mesures de confinement : en Moldavie, une dizaine de villages administrés par les autorités de Chișinău, mais situés sur la rive orientale du Dniestr, du même côté que la République autoproclamée de Transnistrie, ont vu apparaître du jour au lendemain 37 nouveaux postes de contrôle administrés par des hommes en uniforme et sans insigne. « C’était comme les ’petits hommes verts’ qui sont apparus en Crimée », confie Oleg Gazea à Balkan Insight, le maire de Molovata Noua, l’un des villages de la zone, en référence aux troupes russes qui ont pris le contrôle de la péninsule au (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous