C’était comment d’être gay du temps de la Yougoslavie socialiste ?

| |

Homophobe ou gay friendly, la Yougoslavie de Tito ? Il y a eu le temps de la répression judiciaire et médicale : de 1945 à 1977, 1500 personnes ont été condamnées pour ce qu’on appelait le « blasphème contre-nature chez les hommes » — mais à la même époque, la répression de l’homosexualité était beaucoup plus sévère en Allemagne ou en Grande-Bretagne. Et le temps de la libéralisation est bien vite venu. Entretien avec l’historien croate Franko Dota.

Propos recueillis par Filip Raunić Militant LGBT, Franko Dota vient de soutenir sa thèse de doctorat intitulée : Histoire publique et politique de l’homosexualité masculine en Croatie socialiste 1945-1989. Ce travail pionnier a été dirigé par l’historien Tvrtko Jakovina, dans le cadre du département d’histoire de la Faculté de philosophie de l’Université de Zagreb. Telegram (T.) : Peut-on périodiser l’histoire de l’homosexualité en Yougoslavie, entre 1945 et 1989 ? Franko Dota (F. D.) : Nous pouvons parler d’une première phase de persécution, depuis l’immédiat après-guerre jusqu’aux années 1950, puis d’une phase d’assouplissement des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous