Bulgarie : un pas de deux vers Gazprom et la Russie ?

La Bulgarie retournera aux urnes le 2 octobre. En attendant, le gouvernement intérimaire nommé par le président Radev a bloqué le projet d’interconnexion gazière avec la Grèce et amorcerait un rapprochement avec Gazprom et la Russie.

Par la rédaction Plusieurs centaines de Bulgares ont manifesté, vendredi 5 août, contre le Président Roumen Radev et le gouvernement par intérim, nommé par ce dernier après la chute du gouvernement de Kiril Petkov. C’est la quatrième fois en deux ans que la Bulgarie se retrouve aux mains d’un gouvernement provisoire dans l’attente d’élections anticipées, prévues le 2 octobre. « Bulgarie : indépendante de Gazprom », tel était le thème de la manifestation organisée par le parti Bulgarie démocratique. Un autre rassemblement se tenait en même temps à l’initiative de la société civile. Le gouvernement intérimaire serait en effet en train d’opérer un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous