Législatives en Bulgarie : Boïko Borissov, la pandémie et l’étrange « météo » électorale

| |

La Bulgarie élit aujourd’hui un nouveau Parlement, dans un scrutin sur lequel pèse déjà le poids de la pandémie et des deux autres fléaux des élections bulgares : les achats de voix et le « vote contrôlé ». Le parti de l’indéboulonnable Premier ministre Boïko Borissov est donné favori.

Par Alexandre Levy Le samedi 3 avril est une « journée de réflexion » en Bulgarie : la veille des élections parlementaires, toute propagande est prohibée. Dans certaines communes, la vente d’alcool est même interdite, ainsi que les rassemblements – Covid-19 oblige – mais il est bien peu probable que beaucoup de gens cherchent à se rassembler, vu le retour des températures hivernales dans tout le pays et des indicateurs pandémiques toujours dans le rouge. À ce propos, le directeur des Archives nationales, Mikhaïl Grouev, rappelle que ce n’est pas la première fois que des élections ont lieu dans le pays dans des conditions de pandémie : en (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous