Bulgarie : cent jours de mobilisation contre la corruption du régime Borissov

| |

Cela fait cent jours qu’ils manifestent, exigeant la démission du Premier ministre Boïko Borissov et du Procureur général Ivan Guechev. Pour cet anniversaire, une grande manifestation doit traverser ce vendredi le centre de Sofia, alors que le Parlement européen vient de condamner le régime bulgare.

Par Alexandre Lévy Pour ce centième jour de protestation contre le gouvernement de Boïko Borissov, vendredi 16 octobre, les organisateurs promettent une soirée de « grande révolte populaire », appelant les manifestants à se joindre massivement au défilé traditionnel qui, tous les soirs depuis plus de trois mois, traverse le centre-ville de Sofia pour demander la démission du chef du gouvernement ainsi que celle du Procureur général Ivan Guechev. Qualifiés de « trio toxique » par le pouvoir, les trois figures du mouvement de contestation, l’avocat Nikolaï Hadjiguenov, le professeur Velislav Minekov et le spécialiste en relations publiques (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous