Bosnie-Herzégovine : la ville de Sarajevo abandonne son musée

| |

Le Musée national de Bosnie-Herzégovine, qui possède notamment la célèbre Haggadah, est une institution culturelle aussi essentielle que fragile. Des dizaines de municipalités contribuent volontairement à son financement. Sauf celle de Sarajevo, qui ne donne pas un mark !

Par Aline Cateux Rouvert grâce à la mobilisation citoyenne après plusieurs années de fermeture, le Musée national de Bosnie-Herzégovine (Zemaljski Muzej) fêtait ses 132 années d’existence le 1er février dernier. À cette occasion, le bilan d’activité mais aussi le bilan comptable du musée ont été rendus publiques. Quelques municipalités bosniennes, grandes et petites, ont contribué à son fonctionnement avec des subventions proportionnelles à leur moyens : Tuzla, par exemple, verse 70 000 KM (environ 35 000 euros) par an, les petites communes d’Ilijaš et de Hadžići ont trouvé 18 000 KM (9000 euros) chacune dans leur budget pour contribuer au (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous