Bosnie-Herzégovine : « l’agriculture sans pesticides, c’est possible ! »

| |

Ils ont plus de goût qu’en Occident, mais les beaux fruits et légumes des Balkans sont trop souvent gorgés de pesticides. À Gradiška, dans le nord de la Bosnie-Herzégovine, un ingénieur agronome parvient pourtant à démontrer qu’il est possible de s’en passer, en ayant recours à des semences autochtones et à des modes de culture traditionnels. Un message de plus en plus écouté.

Traduit par Nikola Radić Organska Republika La recours aux pesticides est difficile à combattre mais, pour Aleksandar, le problème réside dans le fait que les producteurs dépassent souvent les doses maximales et ne respectent pas les délais de sécurité après traitement. « L’homme est son propre ennemi. Il augmente à son gré les doses de pesticides suivant la vieille formule ’plus, c’est mieux’. De même, j’ai pu voir que l’on ne respectait pas le délai de sécurité d’une semaine et que les récoltes se faisaient parfois dix heures à peine après le traitement. Il y a des enfants qui consomment ces produits, c’est tragique », s’indigne l’ingénieur (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous