Grèce : les rues d’Athènes et des grandes villes croulent sous les ordures

|

Les éboueurs grecs sont en grève depuis une semaine pour s’opposer au non-renouvellement de leurs collègues précaires. La situation se fait de plus en plus tendue avec l’arrivée des touristes et de la canicule.

Par Marina Rafenberg Les rues d’Athènes et des grandes villes grecques sont jonchées d’ordures, les poubelles débordent et dégagent une odeur pestilentielle. Depuis le 22 juin, les éboueurs municipaux sont en grève pour soutenir leurs quelque 6 500 collègues précaires qui risquent de perdre leur emploi. Les contrats courts de ces employés arrivent à échéance et ne seront pas renouvelés, un énième symbole de la Grèce en crise. Alexis Tsipras et le ministre de l’Intérieur Panos Skourletis ont rencontré mardi les syndicats pour tenter de trouver une solution alors que les températures deviennent caniculaires en Grèce et que le non ramassage des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous