Albanie : les prix de l’énergie explosent, mais le gouvernement ne propose rien

|

Edi Rama a annoncé un « hiver très difficile » aux Albanais à cause de la flambée des prix du gaz, du pétrole et de l’électricité, sans proposer aucune aide. Des coupures de courant pourraient même avoir lieu. L’opposition dénonce une gestion calamiteuse, d’autant que des soupçons de corruption pèsent sur le Parti socialiste.

Par la rédaction Edi Rama a pris la parole dimanche après-midi sur Facebook, comme il en a désormais l’habitude, pour annoncer que les prix de l’énergie allait continuer de grimper, du fait de la hausse des cours mondiaux du gaz et du pétrole. Ces deux dernières semaines, l’Albanie a déjà connu une augmentation de 10 à 15 % du prix de l’essence et de plus de 20 % du prix du gaz. Le visage fermé, le Premier ministre a expliqué qu’à cause de « facteurs géopolitiques » la crise pourrait même avoir des « conséquences choquantes » et que les Albanais devaient se préparer à un hiver très difficile, comparant « la crise sociale et économique à venir » à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous