Le Courrier des Balkans

Électricité en Albanie : Edi Rama et la Banque mondiale veulent rallumer le courant

| |

En 2009, Sali Berisha avait cédé la distribution de l’électricité au Tchèque ČEZ avant de lui retirer sa licence quatre ans plus tard. Après une longue bataille judiciaire, son successeur a nationalisé le secteur et entend moderniser le réseau et lutter contre les fraudes pour en faire une activité rentable. Un vaste chantier tant les problèmes sont nombreux.

Par Jasha Menzel En août, la Banque Mondiale a offert à Tirana 150 millions de dollars qui doivent être investis dans l’amélioration des systèmes de distribution d’électricité. « L’amélioration de la fiabilité et la viabilité financière du secteur de l’énergie sont parmi les réformes les plus importantes pour stimuler la croissance économique et de rétablir l’équilibre budgétaire en Albanie », estime l’une des responsables de la Banque mondiale. Totalement dépendante de l’hydroélectricité, l’Albanie a dû faire face à plusieurs épisodes de sécheresse qui ont mis à mal la production nationale, l’obligeant notamment à faire appel aux importations. Mais le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous