1991, le dernier été de la Yougoslavie (2/10) • Eurobasket, ultime victoire collective avant la guerre

| |

C’était le 29 juin 1991, la Yougoslavie socialiste remportait le dernier titre sportif de son histoire grâce à sa phénoménale équipe de basket, victorieuse de l’Italie à Rome. Quelques jours plus tôt, le Slovène Jure Zdovc avait dû partir en larmes tandis que l’Armée populaire lançait un assaut qui allait bientôt s’achever en fiasco. Ni le basket ni le football ne pouvaient à eux seuls sauver une nation en perdition...

Par Loïc Trégourès On voit là toute l’ambivalence d’un succès sportif dans une discipline extrêmement populaire, de joueurs profondément yougoslaves, mais dont les exploits sont devenus largement inopérants sur le plan identitaire. Autant vider à la petite cuiller un océan de discours nationalistes. Parce que le sport est éminemment politique et identitaire, il y a souvent l’idée que l’observation de ce qui se jouait entre les athlètes yougoslaves était un signe avant-coureur de la guerre qui allait ravager le pays. Il est vrai que les acteurs de la bataille de Maksimir, le 13 mai 1990 lors du match entre les rivaux du Dinamo Zagreb et de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous