Monitor

Yougoslavie : Entrevue avec le général Grahovac

| |

"Les membres de l’armée peuvent être en danger juridique comme moral s’ils
ont permis, ou s’ils permettent toujours, que quelqu’un abuse d’eux. C’est
pourquoi leur devoir le plus pressant est de prendre un papier et un crayon
et de décrire ce qu’ils ont fait depuis 1991, et sur ordre de qui. Je
crains que beaucoup ne soient concernés."

Par Drasko Djuraskovic En 1970, le général Blagoje Grahova a terminé premier l’Académie militaire. Depuis, il a passé toutes les lignes de commandement : commandant d’escadrille, de régiment du corps d’aviation, adjoint au chef d’état-major pour l’aviation aérienne (RV) et la défense anti-aérienne (PVO) … Du poste de commandant du régiment d’aviation qu’il occupait à Podgorica, il a été muté à Zemun (près de Belgrade) à la tête de RV et PVO le 20 août 1988. C’était avant les manifestations populaires. "En conduisant le long du canyon de la Moraca je rencontrais des colonnes qui allaient au meeting de Podgorica, qui s’appelait alors Titograd. Je (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous